Claude François - "Silhouettes"

Comme je passais par chez toi Tard hier soir Dans la lumière de ta chambre J’ai cru voir Dessinées sur les rideaux Deux silhouettes enlacées Je m’arrêtais la gorge serrée Il semblait plus grand que moi Près de toi D’où j’étais je n’entendais Pas vos voix Elles semblaient tellement s’aimer Ces silhouettes enlacées Quel joli couple tous deux vous formiez Tu te blottis dans ses bras Tendrement Alors lui il t’embrassa si longtemps Elles semblaient tellement heureuses Ces silhouettes enlacées Moi j’étais seul et désespéré Mmmmm ….. Tout à coup perdant la tête J’ai sonné Quand la porte s’est ouverte J’ai crié Car c’étaient deux étrangers Ces silhouettes enlacées Je m’étais donc trompé d’étage Comme un fou j’ai couru Te trouver Et de joie tout contre moi T’ai serrée Nous étions à notre tour Deux silhouettes enlacées Par notre amour Deux silhouettes enlacées Et pour toujours Deux silhouettes enlacées

Vidéo précédente Retour Vidéo suivante

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site